1 888 224 2941 - 450 224 2941

InfoPagé

La climatisation: pour tout savoir.

Existe-t-il des règlements municipaux pouvant restreindre l’utilisation des climatiseurs?

Certaines municipalités ont établi des règlements qui limitent les niveaux de bruit admissibles pour ce type d’appareil. On mesure habituellement le niveau de bruit maximal à la limite du terrain. Il faudra donc vérifier, auprès de votre municipalité, si vous devez vous conformer à des règlements de ce genre ou satisfaire à d’autres exigences.

Faut-il remplacer à la fois le condenseur extérieur (qui comprend le compresseur) et le serpentin intérieur d’un climatiseur central?

Oui, dans la plupart des cas. Les éléments intérieurs et extérieurs des appareils de climatisation centrale sont conçus pour fonctionner ensemble et l’indice SEER est établi en conséquence. Si un condenseur à SEER élevé est connecté à un ancien modèle de serpentin intérieur, il sera impossible de déterminer le SEER et le rendement obtenu sera sans doute inférieur.

Lorsqu’on achète une maison, comment s’assurer que le climatiseur fonctionne bien?

On peut faire soi-même cette vérification. On met d’abord le système en marche, puis on reste à l’affût de tout bruit suspect. On constate ensuite jusqu’à quel point l’air est froid et à quel débit celui-ci sort des bouches de distribution. Il faut écouter les bruits de fonctionnement tant de la partie intérieure que de la partie extérieure du système. Quelques minutes après la mise en marche, l’air qui sort des bouches doit être nettement plus froid que l’air ambiant de la maison. Toutefois, même si une telle inspection peut rassurer l’acheteur quant au bon fonctionnement du système, une inspection par un entrepreneur compétent reste le meilleur moyen d’en connaître l’état réel.

Est-il préférable de laisser le ventilateur du climatiseur fonctionner en permanence (réglage « on » du thermostat) ou par intermittence (réglage « auto » du thermostat)?

Les ventilateurs consomment une quantité appréciable d’énergie électrique que les ventilateurs intérieurs dissipent sous forme de chaleur, laquelle vient augmenter la charge de refroidissement. Un ventilateur en marche contribue donc à une hausse de la facture d’électricité, en raison du courant qu’il consomme, ainsi qu’à une augmentation du coût d’utilisation du climatiseur, par le surcroît de chaleur qu’il produit. L’indice SEER établi pour les divers systèmes de climatisation présuppose que ceux-ci fonctionnent en mode « auto ». Laisser le ventilateur constamment en marche réduit également la déshumidification. Pour toutes ces raisons, le ventilateur ne doit donc fonctionner que pendant les périodes où c’est vraiment nécessaire.

Dans certaines circonstances, le fonctionnement continu du ventilateur peut contribuer au confort des occupants, en assurant une température plus homogène dans toute la maison. Le déplacement de l’air permet de maintenir le confort des occupants à des températures plus élevées, de sorte qu’on peut, sans inconvénient, régler le thermostat à quelques degrés de plus.

Y a-t-il un rapport entre la couche d’ozone et les climatiseurs domestiques dont le frigorigène est de la famille des chlorofluorocarbures (CFC)?

Les appareils de climatisation centrale et individuels fonctionnent maintenant aux hydrochlorofluorocarbures frigorigènes (HCFC-22). Le HCFC-22 n’est pas totalement inoffensif pour la couche d’ozone, mais son pouvoir destructeur n’est que de 5 p. 100 de celui des CFC, puisque sa molécule se fragmente rapidement lorsqu’elle est relàchée dans les basses couches de l’atmosphère.

Dans certaines provinces et territoires, toute émission de HCFC dans l’atmosphère est illégale et il en sera bientôt de même à la grandeur du pays. Il ne faut donc traiter qu’avec les entreprises qui pratiquent la récupération et le recyclage des frigorigènes, à l’aide d’un personnel compétent et au moyen du matériel adéquat. Les climatiseurs sont conçus pour fonctionner en circuit fermé et ne libèrent pas de frigorigène dans l’air tant qu’on veille à leur entretien. Faites vérifier s’il y a des fuites d’air dans votre système et faites-en l’entretien une fois l’an, avant l’été.

Existe-t-il des climatiseurs autres que ceux qu’on installe dans les ouvertures de fenêtres et qui fonctionnent sans réseau de conduits d’air?

On compte divers types de systèmes de climatisation correspondant à cette définition.

  • Les systèmes multibloc, conçus pour être installés en permanence, peuvent comporter jusqu’à trois évaporateurs intérieurs reliés à un seul condenseur extérieur. Cette configuration permet le refroidissement, à des températures différentes, de trois zones distinctes. Dans le cadre d’un projet de rénovation, il est en outre plus facile de faire le raccordement de quelques conduits de frigorigène et du circuit de càblage que de mettre en place un réseau complet de conduits de distribution d’air.
  • Il existe un type de climatiseur individuel portable qui n’est pas conçu pour être monté dans une fenêtre (ou dans un mur). Cet appareil repose sur le plancher et peut être déplacé sur roulettes dans la pièce qu’on veut refroidir. Certains de ces modèles portables évacuent la chaleur du condenseur dans un réservoir d’eau intégré, dont il faut refaire de temps à autre le plein d’eau froide.
  • Certains systèmes de climatisation centrale sont spécialement conçus pour les maisons dépourvues d’un réseau de distribution d’air. Des conduits de faible diamètre sont installés dans les murs, les plafonds et les planchers, ce qui représente une solution tout indiquée dans le cadre de projets de rénovation. Ces systèmes prévoient un ventilateur spécial de distribution d’air haute pression, pour compenser l’importante chute de pression produite par le faible diamètre des conduits.

 

Source: Ressources Naturelles Canada

Share
Tagués avec : , , , , , , , ,
Un commentaire pour “La climatisation: pour tout savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*